L'argus de l'enseigne, l'immobilier de commerce pour les professionnels
Transactions de fonds de commerce
Rechercher une transaction
de à
Rechercher un document
>Accueil >Tribunes libres

De la vacance sur les Champs-Elysées ?

Rien n’est moins sûr !

 

Dans une ballade détaillée du haut en bas de l’avenue et sur les deux trottoirs, l’auteur nous emmène dans une visite des locaux et des opérations de restructuration récentes ou avenir aux Champs-Elysées. L’impression générale de vacance sous-jacente doit, de son point de vue, être corrigée au cas par cas. De nombreuses raisons, financières, stratégiques et d’image, conduisent plutôt les opérateurs et les enseignes à prendre leur temps pour peaufiner leur exploitation.

 

Par Mickael Intins, fondateur de Retail In

 

Lire la suite...
 

Produits alimentaires et pratiques restrictives

Enseignes et réseaux face à la loi Egalim (30 octobre 2018)

Toutes les enseignes de l’alimentaire sont concernées par la loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous, dite Egalim. Tant les succursales que les franchisés des réseaux devront d’une part majorer le prix de vente des produits d’appel usuellement vendus «à la planche» (au seuil de revente à perte). Mais surtout les promotions et les avantages consentis tant par les fournisseurs que les distributeurs devront respecter le plafonnement des remises. Cela promet de belles discussions au sein des réseaux lorsque le plafond sera atteint en privant les revendeurs de toute liberté.

 

Par Me Jean-Louis Fourgoux, avocat-associé (Fourgoux, Djavadi & Associés)

Lire la suite...
 

Le bail commercial et…

Le cyclone des procédures collectives

 

Vae victis ! Le fameux malheur aux vaincus qu’aurait opposé César à Vercingétorix défait, trouve dans la clause de solidarité inversée sa pleine et entière justification. Confortée par la Cour de cassation, elle est malheureusement mal connue ou découverte… quand il est trop tard. Regard incisif sur cet avantage que la loi consent aujourd’hui aux bailleurs et que l’instabilité de l’époque actuelle doit peut-être remettre sur le tapis.

 

Par Me Gilles Hittinger-Roux, avocat-associé (H. B. & Associés)

Lire la suite...
 

Du droit au bail aux pop-up stores

Ou l’évolution du commerce vers la précarité ?

 

Analysant la baisse des valeurs locatives, et en particulier du droit au bail qui est un loyer en capital, l’auteur tire la sonnette d’alarme. Dans le meilleur des cas, il s’agit d’une érosion ; dans le pire, il s’agit d’une chute brutale. Le commerce serait ainsi en route pour toujours plus de précarité, de loyer pur, de variable pur, et de simple rôle de relais dans la chaîne digitale. Dès lors, la question de la propriété commerciale va se poser. Elle se pose déjà. De son point de vue, à l’aube de l’intelligence artificielle, il est urgent de mener une vraie réflexion sur les baux commerciaux.

 

Par Patrick Colomer, expert près la cour d'appel de Paris agréé par la Cour de cassation,
chartered surveyor Mrics

Lire la suite...
 
Page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 |